Le projet Main dans la main

Il vise un public très éloigné du monde culturel tant par la pratique artistique et aussi par sa difficulté à accéder à des lieux culturels ( être informé , se déplacer, le coût …). Ce public peut être en situation de handicap mental et physique, avec des troubles importants du comportements ou en situation d’un grand isolement social ou familial. Ce projet s’inscrit dans une démarche de ces publics en participant à un projet  d’envergure territoriale qui associe de nombreux partenaires : Associations,  collectivités, Château de Champs sur Marne, Musée Nationaux, école, collège et  lycée …  

La Pergola

Depuis trois ans, Natalie JAMIN propose des ateliers artistiques à la  Pergola de Noisiel, une résidence pour personnes âgées autonomes. Les ateliers se déroulent une fois par mois dans les locaux de la Résidence. Ils ont eu, cette année encore, beaucoup de succès. 

Le nombre de participants a augmenté (8 à 10 par atelier) et une mixité  homme/femme s’est installée timidement (très peu de participation masculine en  2018). Les résidents ont expérimenté le modelage d’argile sur divers thèmes, des fleurs aux  légumes en passant par les décorations de Noël. Outre l’acquisition d’un savoir-faire, parfois indéniable, ces ateliers permettent aux personnes de se rassembler, de  faire ensemble et de découvrir ou redécouvrir le goût de créer. L'activité artistique participe au bien-être physique et moral des personnes âgées. Elle stimule la réflexion et la concentration, permet de retrouver des sensations corporelles et d’entretenir la motricité selon les capacités de chacun. Malgré quelques réticences face à l’activité artistique, les résultats sont très appréciés et les ateliers se déroulent dans une ambiance très joyeuse. C’est un rendez-vous est désormais attendu par les résidents et les retours sont très positifs. 

Il s’agit d’un accompagnement des personnes dans une démarche artistique.  L'expression créative et le contact avec la nature permettent de ressentir des  moments de bien-être en dehors des conduites addictives. Ces ateliers accueillent un public mixte : les usagers du CAARUD (selon la  fréquentation) et des habitants du territoire, visant à améliorer l’acceptation et la  compréhension des actions de ces structures d’accueil.